Il y a dans ces photos quelque chose d’à la fois apaisant et inquiétant… J’aime leurs couleurs sourdes et cette lumière qui n’éblouit pas.

73560001_v1_invent_icon

73580003_v1_invent_icon

75090001_v1_invent_icon

75100001_v1_invent_icon

Le photographe s’appelle Parker Henri Fitzgerald, et je mentirais si vous disais que je le connais avant la lecture de ce blog.

Des tirages sont achetables, ici : http://overgrowth.bigcartel.com/