Au cœur de Dharavi, l’un des plus grand bidonville du monde situé à Bombay en Inde, l’association non-gouvernementale Reality Gives a fait le pari de mettre les filles au foot.

projects_girls_football_01

Peter Woolcock, directeur des programmes sport de l’ONG raconte à la fondation Oxylane (qui leur vient en aide) la mise en place de cette activité : “Le programme a été une plateforme pour les filles, pour qu’elles se développent sur e nombreux axes, améliorant leur anglais, leur confiance en elles, leur offrant un échappatoire vis-à-vis de leur quotidien. En se tenant épaules contre épaules avec les membres de leur équipe qui viennent de nombreuses communautés avec des parcours différents, elles se sont portées ensemble, en se connectant les unes aux autres et développant ainsi leur sens de la communauté et du partage.”

“Au début nous avons été confrontés à beaucoup de résistance de la part des parents, pour qui la pratique du foot n’était pas nécessaire pour leurs filles. Au fil du temps, nous avons réussi à leur montrer, ainsi qu’aux filles, que le sport est important d’autant plus que c’est pour elles l’opportunité d’avoir les mêmes droits que les garçons !”

Reality Gives Girls Football Program from Oxylane Foundation on Vimeo.

A ceux qui auraient un voyage en Inde prévus prochainement, Dharavi est en droit surprenant : allez-y. Contactez Reality Tours, la petite sœur de Reality Gives qui organise des visites du bidonville. Ce type de tourisme est discutable, bien sûr – vous êtes d’ailleurs libres de vous exprimer dans les commentaires à ce propos, mais la manière dont le fait cette agence vaut le coup. Pour nous, touristes, comme pour eux, habitants. 80% des revenus après impôts de l’agence de voyage sont reversés à l’ONG.

En voilà un bon moyen d’aller soutenir les filles lors de leur prochain match !